Ali MANKAR BENNIS

Directeur général du Groupe 3iL


L’éthique est apparue récemment dans l’enseignement des écoles d’ingénieurs. Mais sa dimension a, depuis longtemps, été prise en compte dans nos organisations, aussi bien comme structure sociale (direction, management, corps enseignants et administratifs) qu’en tant qu’établissement d’enseignement (vie étudiante, enseignants, élèves, maîtres et tuteurs professionnels). Chacun d’entre nous a sa propre vison de l’éthique : un subtil mélange entre morale et déontologie. De la morale, nous avons produit des règles de conduite avec les autres. De la déontologie, nous avons créé des règlements des études et des règlements intérieurs.
Plus récemment encore l’éthique est devenue un enseignement au profit des étudiants. Ethique personnelle et éthique d’institution ne se proclament qu’en charte de l’établissement et se vivent au quotidien. C’est ainsi qu’Anthony l’a vécu à 3iL pendant 3 ans, puis après, lorsqu’il était en responsabilité dans son entreprise. Ses parents, Marc et Danielle, sont venus me consulter sur l’opportunité de perpétuer la mémoire d’Anthony au travers d’une fondation. Je ne pouvais que m’y associer et, aujourd’hui, j’y participe autant que possible. C’est ainsi qu’une amitié est née entre nous. Et c’est avec très grand plaisir que le premier Colloque Ethique & IA de notre école soit co-organisé avec la Fondation Anthony Mainguéné.
Ali Mankar Bennis est directeur général du Groupe 3iL depuis plus de 30 ans.




M. Marc Mainguené

Président de la Fondation Anthony Mainguené : « Je préfère que l’on parle d’Anthony et de la fondation plutôt que de moi ».

Anthony est né le 17/08/1974 à BORDEAUX (Gironde) et décédé brutalement le 20/01/2015 à MONTIGNY le BRETONNEUX (Yvelines).
Cet homme de 40 ans, fils unique, au grand gabarit, ouvert, souriant et charismatique toujours à l’écoute des autres, avec en priorité le respect de l’humain associé au sens de la justice, était aussi généreux, innovateur et souvent visionnaire.

Son comportement ouvert sur le monde et la société, sa conception managériale, étaient appréciés et reconnus de tous comme l’ont attesté ses propres collaborateurs et collègues.

Ingénieur en informatique, expert en réseaux, exploitation et sécurité, il a fait sa carrière dans une importante société internationale au sein de la direction informatique dont le siège est situé à Guyancourt (St Quentin en Yvelines).

Il y exerçait en tant que Responsable Sécurité Technique des Systèmes d’Information (SI).

Afin de prolonger et de transmettre les idées et le sens éthique de leur fils, ses parents qui partagent les mêmes valeurs, ont souhaité créer une fondation en son nom et la placer sous l’égide de la Fondation de France. Notoirement connue pour ses actions et pour sa gestion rigoureuse, la Fondation de France est pour eux un gage de sécurité et de transparence.

C’est ainsi qu’a été créée le 17/07/2015

LA FONDATION ANTHONY MAINGUENÉ



M. Mathieu Hazouard

Conseiller régional d’Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, délégué au Très Haut Débit (THD) et à l’Economie Numérique, Président de la SPL « Nouvelle-Aquitaine THD »


Diplômé de l’ENSEIRB et Docteur en Physique, j’œuvre, depuis le début de ma carrière professionnelle, pour la chose publique.
Élu pour la première fois comme conseiller régional en 2010, je m’occupe alors des enjeux liés à l’Innovation, la Recherche et l’Enseignement Supérieur. Depuis 2015, je poursuis mon engagement entre Aménagement Numérique du Territoire (déploiement du Très Haut Débit en Nouvelle-Aquitaine) et Économie Numérique.
Cohésion des Territoires, Transformation Numérique, Humanité Numérique, voici ce qui m’anime aujourd’hui.
Mais aussi…
Attentif à place de la Culture dans notre monde, je suis également passionné de sport et coureur amateur.



M. Nicolas Roussel

Directeur du centre de recherche INRIA Bordeaux – Sud-Ouest


Après une thèse en Informatique au LRI et des séjours post-doctoraux au GMD Sankt Augustin et à l’Université de Fribourg, Nicolas Roussel a été Maître de conférences à l’Université Paris-Sud puis Directeur de recherche au centre Inria Lille – Nord Europe. Il dirige depuis juillet 2017 le centre de recherche Inria Bordeaux – Sud-Ouest.

Son domaine de recherche est l’Interaction Homme-Machine. Ses centres d’intérêts incluent la communication médiatisée et le collecticiel, l’ingénierie des systèmes interactifs, l’interaction graphique, l’interaction tactile et gestuelle, et nos interactions avec les systèmes apprenants et autonomes.

Ses travaux ont été présentés dans des conférences telles que ACM CHI, ACM UIST, IHM, ACM CSCW, ECSCW ou ACM Multimedia, auxquelles il a également contribué comme organisateur ou membre du comité de programme. Il a aussi co-organisé quatre éditions du Forum sur l’Interaction Tactile et Gestuelle et une Rencontre Inria – Industrie sur le thème « Interactions avec les objets et services numériques« .

Il est membre du conseil d’administration d’Aerospace Valley, d’Alpha-RLH, de Digital Aquitaine, d’Unitec, du CATIE et de Cap Sciences. Il préside le conseil scientifique du GIS Albatros et est membre de ceux du LyRE et de la Fondation de Recherche pour l’Aéronautique et l’Espace.

Pour en savoir plus sur son parcours et ses activités, voir sa page Web.



M. Claude Kirchner

Membre du Comité Consultatif National d’Ethique et Membre de la CERNA (Commission de Réflexion sur l’Éthique de la Recherche en Sciences et Technologies du Numérique d’Allistene)


Claude Kirchner est directeur de recherche émérite d’Inria, l’institut national français de recherche en sciences et technologies du numérique, dont il a été directeur scientifique de 2010 à 2014. Ses intérêts et contributions scientifiques portent sur les fondements logique et sémantique pour la conception et la mise en oeuvre de systèmes sûrs et sécures. A partir de 1992 il a créé et dirigé sur ces thèmes une équipe-projet d’Inria à Nancy puis dirigé de 2007 à 2010 le centre de recherche Inria Bordeaux – Sud-Ouest.

Il a été lauréat avec l’équipe Eureca de la médaille d’argent du CNRS en 1987 et lauréat du grand prix de l’Académie des Sciences 2002 au titre de la fondation culturelle Franco-Taiwanaise. il a présidé de 2003 à 2008 les conseils scientifique et d’évaluation des programmes du ministère puis de l’ANR en sécurité informatique.

Claude Kirchner est président du COERLE, comité opérationnel d’évaluation des risques légaux et d’éthique d’Inria, membre de la CERNA, commission de réflexion sur l’éthique de la recherche en sciences du numérique de l’alliance Allistene et membre du CCNE pour les sciences de la vie et de la santé. Il est également membre du comité de prospective de la CNIL. Après l’avoir présidé, il est actuellement membre du comité de pilotage du CCSD, Centre pour la Communication Scientifique Directe qui est en charge de l’archive ouverte nationale HAL et de la mise en oeuvre de services tel qu’épisciences.org. Il co-préside l’initiative franco-japonaise de coopération en cybersécurité ainsi que le groupe de travail sur la cybersécurité de l’Alliance Allistene.



Mme. Julie Celma

Data Protection Officer du Groupe Legrand


Julie Celma est Data Protection Officer du Groupe Legrand, qu’elle a rejoint en 2006. Elle a d’abord été Juriste Contrats, puis Responsable des Assurances et du Droit des Affaires, et se consacre depuis 2018 à la thématique des données personnelles. Elle a précédemment travaillé pour South East Water au Royaume-Uni dans le cadre d’un arbitrage international, et pour Alstom Power Boilers à la Direction Juridique des Affaires Internationales. Elle est titulaire d’un DESS en Droit des Affaires Internationales et d’un Certificat en Droit Anglais délivré par l’Université de Birmingham au Royaume-Uni.



M. Pascal Le Roux

Enseignant aux Arts et Métiers de Bordeaux (ENSAM)


Pascal LE ROUX, ingénieur Arts et Métiers, professeur agrégé, enseignant au campus ENSAM Bordeaux Talence
2 domaines d’excellence : la métrologie en collaboration avec l’entreprise BEA métrologie et le Design en collaboration avec l’université Bordeaux Montaigne, m’ont amené à l’approche globale des systèmes puis à l’Ethique au sein de la fondation Anthony Mainguené



Des étudiants du BIICS

Bordeaux Institute of International Cybersecurity Studies


Créé en septembre 2018 par Margaux Girard et Verity Marsterson, le BIICS est une association étudiante basée à Sciences Po Bordeaux.
Investie, enthousiaste et passionnée par les enjeux politiques soulevés par les nouvelles technologies et la cybersécurité, notre équipe d’une dizaine d’étudiants travaille à la démocratisation et à l’ouverture du débat sur des sujets variés tels que la gouvernance d’Internet, la cyberdéfense ou encore la protection de la vie privée. A ce titre, nous organisons des conférences et colloques, dont le premier fut « Tech Talks : The Politics of Cybersecurity », ainsi que des réunions d’information hebdomadaires et des masterclass de sensibilisation à la cyberhygiène dans les collèges et lycées de la région bordelaise.